fbpx
La maîtrise de l’anglais : levier pour le commerce extérieur français ?

C’est en tous cas l’un des axes stratégiques proposé par Édouard Philippe, chef du gouvernement et le ministre des Affaires étrangères Jean-Yves Le Drian pour redresser le commerce extérieur qui affiche un déficit toujours important, la valeur des importations excédant très largement celle des exportations tricolores.

L’objectif présenté par Édouard Philippe est de développer l’apprentissage de l’anglais chez les lycéens et les étudiants, de le «repenser dans une logique d’attestation du niveau de langue reconnu internationalement » que chaque lycéen ait atteint, en terminale, un niveau B2 – soit un niveau intermédiaire avancé et que les tests soient financés par l’État « Ce que nous voulons, c’est accélérer la transformation de cet apprentissage, a déclaré le Premier ministre. L’anglais est désormais la lingua franca, c’est comme ça. Il faut savoir parler anglais si on veut agir et bouger dans la mondialisation»

En effet, si l’anglais, langue internationale des affaires et du commerce, de la recherche et de la technologie, est aujourd’hui une compétence incontournable, les Français sont toujours fâchés avec la langue de Shakespeare. L’édition 2018 de l’indice mondial de maîtrise de la langue anglaise (English Proficiency Index) publié en novembre dernier par Education First, classe la France au 35 ème rang mondial, en recul de trois places par rapport à 2017 et au 25ème rang européen, loin derrière la Pologne, le Portugal, la Grèce ou encore la Bulgarie …

Si plusieurs raisons peuvent expliquer un tel retard, l’une est sans aucun doute liée au fait que les langues française et anglaise ont un vocabulaire commun, mais que la prononciation de l’anglais est plus complexe, avec des sons qui n’existent pas en Français. Des sons qu’il faut impérativement maîtriser pour comprendre et se faire comprendre. Pourriez-vous entonner une chanson inédite à l’aide d’une partition sans connaître le solfège et donc en reproduire correctement la mélodie ? Non. Il en va de même pour les sons de la langue anglaise et seul un apprentissage phonétique peut vous y aider.

C’est ce que propose English Phonopass. Une méthode ludique et interactive disponible sur ordinateur, tablette et smartphone,  qui vous permet, à votre rythme et en toute autonomie de maîtriser les sons de la langue anglaise. Grâce à cette acquisition, vous pourrez mieux comprendre et vous faire comprendre, gagner en confiance, aisance et fluidité et … prendre plaisir à parler anglais !

Et si vous préférez travailler directement avec Odile Golliet, participez à l’un de ses stages phonologiques appliquant la méthode ou prenez ses cours par skype ! Envoyez-lui un e-mail : contact@englishphonopass.com


Ajouter un commentaire

Votre email ne sera pas diffusé. Les champs "*" sont obligatoires